Jan 042021

SM Yonkeu Jean : « Jeunes Bangoulap, comme vous le constatez, les sillons sont tracés »

SM Yonkeu Jean : « Jeunes Bangoulap, comme vous le constatez, les sillons sont tracés »

Allocution du Roi des Bangoulap à l’occasion de l’ouverture officielle du Congrès Mondial des Jeunes Bangoulap, le 12 Décembre 2020.

  • Monsieur le Préfet du Département du Nde ;
  • Monsieur le Sous-préfet de l’Arrondissement de Bangangté,
  • Monsieur le Maire de la Commune de Bangangté,
  • Leurs Majestés
  • Messieurs les Délégués Départementaux
  • Mesdames et Messieurs les responsables les Responsables des services de Bangoulap,
  • Distingués invités,
  • Elites Bangoulap,
  • Filles et fils Bangoulap,

C’est avec fierté que j’ouvre le 1er Congrès Mondial de la Jeunesse Bangoulap sur le thème : « Entrepreneuriat et responsabilisation de la jeunesse bangoulap, gage du développement durable, pour notre contribution à l’émergence du Cameroun ». Un congrès d’union, de création, de réflexion est souvent accompagné de difficultés, de travail, d’erreurs mais c’est en même temps une période intense où l’organisation fait un saut qualitatif, prend des forces et se renforce sur plusieurs plans. Avec ce Congrès, nous tenterons de faire table rase de nos anciens talons d’Achille, le localisme, le spontanéisme, l’attentisme. Pour autant, le chemin est encore long mais aujourd’hui, nous voulons résoudre avec l’aide de nos amis et sympathisants beaucoup de problèmes de nos jeunes.

Mesdames et Messieurs,
Chère jeunesse,


L’année dernière, à la même occasion, j’annonçais solennellement l’organisation de la première édition du Congrès Mondial des Jeunes Bangoulap (COMJEBA) dont la première date reportée pour cause de pandémie avait été officiellement reprogrammée à ce jour. À la vue des activités sur le terrain marqué par la transformation de Bangoulap, l’importance de cet évènement qui porte sur l’entrepreneuriat et la responsabilité de la jeunesse est une préoccupation de tous les instants.
Il Nous plaît, en ce moment privilégié où le Congrès Mondial de la Jeunesse Bangoulap tient ses premières assises dans notre pays, de partager avec nos jeunes et toute la jeunesse du monde, les préoccupations qui sont les leurs, et de souligner toute l’importance que revêt cette première rencontre, eu égard à la forte imbrication des visions et des conceptions qui animent les jeunes, avec les questions fondamentales qui se posent sur le présent des sociétés humaines et leur devenir. Cela tient aussi aux conclusions auxquelles devraient aboutir les forums des jeunes dans la mesure où l’espoir et l’optimisme constituent leur fondement.
Le monde aujourd’hui est aux prises avec de nombreux problèmes et questions épineuses sur l’avenir des jeunes, presque similaires sous tous les cieux, interconnectés et faciles d’accès.

En effet, nul ne peut, désormais, ignorer ou feindre d’ignorer ce qui se passe à l’intérieur de son pays ou au sein de sa société, pas plus qu’il n’est possible pour quiconque de s’isoler ou de se tenir à l’écart, en faisant abstraction de ce qui s’opère autour de lui et dans le monde auquel il appartient. Or, la situation actuelle des jeunes, a ceci de paradoxal que si, en favorisant la coopération et le progrès pour tous, elle ouvre les perspectives d’une interaction synergique entre les civilisations, elle n’en est moins porteuse de risques d’hégémonie permanente, de dépendance constante des nations les unes envers les autres, selon qu’elles soient puissantes ou faibles, pauvres ou nanties.

L’esprit des jeunes qui anime ce congrès mondial des jeunes bangoulap, et les volontés dont il est l’émanation et l’expression, les valeurs liées aux travaux de ce rassemblement : tolérance, coexistence, coopération pour le développement durable, votre devise qui traduit tant d’assurance et d’optimisme pour l’avenir et qui dit en substance « Soyez le changement », tout cela exprime les préoccupations des jeunes sur la situation actuelle du monde et de bangoulap en particulier.

Il en dit long sur leur disposition à assumer, en toute conscience et de bon gré, les responsabilités qui leur incombent pour enrichir le dialogue et s’impliquer dans la recherche de solutions appropriées. C’est dire à quel point une communication interactive s’impose entre les jeunes, et combien il est nécessaire pour les plus jeunes d’entre eux de se prévaloir du savoir-faire des générations précédentes, et d’en assurer constamment le renouvellement sans rupture et sans fracture.

Tels sont quelques-uns des principaux desseins et valeurs que nous n’avons eu de cesse de rappeler avec force à nos jeunes, et que nos forums de jeunes, ont adoptés et enrichis par la réflexion et l’action féconde dans tous les domaines d’activité économique, sociale et artistique, et surtout en matière de formation et de soutien aux entreprises jeunes et émergentes.

Mesdames et Messieurs,
Chères élites
Chers invités et sympathisants


Construisons aujourd’hui Bangoulap de Demain en accompagnant nos jeunes dans leurs quêtes permanentes du bien-être et de leur stabilité. Il y a quatre besoins de base que les populations souhaitent satisfaire : l’habitat, le travail, la santé et enfin l’éducation. Des tables rondes thématiques ont seront organisées sur des sujets qui concernent et impactent particulièrement les jeunes et qui vont occuper une place importante pendant ce Congrès.
Depuis les années 2000, l’Afrique a renoué avec une croissance économique positive, malheureusement 60% de chômeurs restent des jeunes. L’un des plus grands défis à relever sur le continent africain est donc à créer de nouveaux emplois, en sauvegardant ceux existants.
Pour cela, dans la société bangoulap, l’entreprenariat jeune se positionne comme une solution de premier ordre au détriment de la recherche d’emploi, et s’avère un stimulus certain pour propulser l’innovation, la production et la productivité dans tous les secteurs. Le secteur privé se renforce ainsi en faisant croître les investissements, le produit intérieur brut et la richesse.
Pour être concret, cet objectif de l’entrepreneuriat nécessite la coexistence de : la promotion de l’entrepreneuriat, l’instauration d’un environnement favorable, l’accompagnement et enfin l’accès aux crédits.

Mesdames et Messieurs,
Chère jeunesse,


Ce village, Bangoulap, ainsi que vous le savez, est un espace qui constitue et qui a constitué tout au long de son histoire pétrie de culture, un trait d’union entre les civilisations et les nombreuses générations, et un modèle de coexistence pacifique, religieuse et culturelle. Voilà pourquoi le Roi des Bangoulap que je suis, accorde toute l’importance qu’elles méritent lorsque des questions en liaison avec les jeunes me sont posées, car je suis au service des causes justes, surtout lorsqu’il s’agit de mes enfants dispersés dans le monde.

Le village Bangoulap, avec au premier chef sa jeunesse dynamique et porteuse d’espérance, entend pousser le Cameroun de l’avant sur la voie de l’entrepreneuriat, de la responsabilisation et du développement durable comme une contribution importante à son émergence, pour assurer à l’ensemble de la jeunesse camerounaise un avenir meilleur. Ceci doit passer irréversiblement par la sauvegarde de l’Etat des institutions, fondé sur la suprématie des lois, l’égalité et la protection de la dignité humaine. Il s’agira également pour les jeunes de déployer toutes les énergies positives pour répandre la bonne humeur, la quiétude et la sérénité pour un Cameroun uni, debout et fort, inébranlable et inaliénable

Mesdames et Messieurs,
Chères élites
Chers invités et sympathisants


J’ai identifié depuis mon accession au trône du royaume Bangoulap quatre facteurs de risques qui peuvent constituer des points de rupture dans le cheminement des jeunes et les pousser vers la marginalisation. Premièrement, des situations difficiles dans les milieux de socialisation des enfants peuvent entraîner des problèmes sociaux : l’éclatement de la famille, la violence familiale et les échecs scolaires répétés en sont des exemples. Deuxièmement, il est reconnu que les situations de pauvreté, qui touchent toujours davantage les familles et les jeunes, engendrent des problèmes sociaux et de santé. Troisièmement, l’abandon prématuré des études mène trop souvent au chômage et aux conditions de travail médiocres, alors que les actions en matière de décrochage demeurent timides. Enfin, la sombre réalité du marché du travail, la précarité des emplois et les difficultés d’insertion professionnelle font obstacle au premier mécanisme d’intégration sociale : le travail
J’invite chaque élite, la diaspora les parents et nos sympathisants à porter un regard à l’endroit de ces jeunes qui sont pour la plupart diplômés de nos grandes écoles et universités. Ce n’est qu’à partir de cette chaîne de solidarité agissante et régnante que nous pourrions contribuer efficacement à l’atteinte des objectifs de ce Congrès qui porte d’ailleurs l’espoir de nombreux jeunes. L’avenir de Bangoulap, ne faut pas l’oublier repose sur le présent de cette jeunesse. Une jeunesse que nous encourageons déjà à travers notre traditionnelle fête de l’excellence scolaire, mais cet effort est à revoir et à canaliser pour donner plus de poids à nos actions.

A l’initiatrice de premier Congrès Mondial des Jeunes Bangoulap, Mabatgoup Nana Yvette, je ne saurai terminer mon propos sans te dire pour une énième fois mes remerciements à toi et à toute l’équipe autour de toi. Ce congrès vient à point nommé au moment où chaque jour, je suis appelé à faire quelque chose pour nos nombreux enfants en détresse parmi lesquels d’autres ont finalement perdu tout espoir de refaire leur retard ou de se construire une vie. De nombreuses actions perceptibles à Bangoulap ont vu le jour grâce au cours des activités de préparation de ce congrès. L’électrification par le solaire de certains coins de Bangoulap, la pose des plaques de signalisation dans les quartiers, la remise en marche des appareils non fonctionnels par les jeunes du COMJEBA sont autant d’actions à inscrire au compte de cet évènement qui pourtant vient pour apporter des solutions aux problèmes des jeunes.

Jeunes Bangoulap, comme vous le constatez, les sillons sont tracés. La balle est dans votre camp. Il vous revient de saisir cette belle opportunité pour vous instruire et vous former pour affronter les défis futurs qui ne manqueront pas de se présenter sur le chemin du développement de notre village et celui de notre pays. Pour l’émergence du Cameroun, vous avez un rôle à jouer et ce congrès est là pour vous accompagner, et bien d’autres actions pour votre épanouissement.

Bien sûr, ce congrès ne va pas non plus, comme par un coup de baguette magique, résoudre tous nos vieux problèmes dont les trois principaux sont : l’égoïsme, l’individualisme et le clanisme. Voilà contre quoi il va falloir lutter au sein de la jeunesse Bangoulap. Le remède, nous le connaissons, mais il est dur pour nous de se débarrasser de nos vieilles habitudes et il est facile de se reposer sur nos acquis. Ce congrès sera une victoire si justement il insuffle dans notre esprit l’élan nécessaire pour gravir ce saut qualitatif. Amour, partage, engagement, être à l’écoute de la jeunesse, prendre des initiatives, devront devenir les maîtres mots dans notre combat. Ajouter à cela une formation collective et coordonnée et alors rien n’arrêtera le COMJEBA dans son bond en avant ! Ce Congrès qui est l’œuvre de la Fédération Internationale de la Jeunesse Bangoulap est désormais inscrit dans le répertoire des évènements officiels organisés par notre village. J’invite le Président du Comité de Développement à prendre toute disposition pour que le Comjeba soit sur la supervision du Comité de Développement de Bangoulap. Les éditions à venir, sous ma responsabilité, je nommerai le président du Comité de pilotage, la Marraine et le Président du Comité d’organisation. Le COMJEBA ne mourra pas, il survivra avec à la clé un bilan au terme de chaque édition.
Mes enfants, plus que jamais donc, je vous invite à la réflexion et au travail. Car le Cameroun est au travail, le peuple est au travail.
Je reste convaincu que le progrès pour tous et le bonheur pour chacun, c’est par nos efforts, nos volontés que nous y parviendrons pour que

  • Vive les jeunes bangoulap !
  • Vive le groupement Bangoulap
  • Vive la Commune de Bangangté
  • Vive le Préfet du Ndé !
  • Vive Son Excellence Paul Biya !
  • Vive le Cameroun !
    Je vous remercie.

Write a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Like us on Facebook