Sep 302020
Comjeba 2020 : La Marraine Mabatgoup Nana fait d’une pierre deux coups.

Rencontre décisive à Bangou ce 26 Septembre 2020 au jardin des vacances. En présence de toutes les commissions, le Président du Comité d’organisation a à la suite de la marraine présenté le Congrès Mondial des jeunes Bangoulap aux Cadres Conseillers dont certains ne sont pas originaires de Bangoulap mais soutiennent l’initiative dans le fond et dans la forme.

2020 sera certainement l’année où la jeunesse bangoulap se réveillera. A trois mois du lancement officiel de la première édition du Congrès Mondial des Jeunes Bangoulap, l’heure est aux inscriptions et aux derniers réglages pour être fin prêt le jour dit. Consciente de l’enjeu et de la nécessité d’organiser cette rencontre, la marraine a invité le comité d’organisation et certains conseillers techniques pour une rencontre avec au menu quelques échanges et la présentation succincte de l’évènement à ces personnes. Une journée pendant laquelle les commissions réunies autour du Président du Comité d’organisation ont épilogué sur les activités faites ou prévues dans les commissions. Avant de prendre la température régnante dans chaque commission, Dja Nsob Tchamy a invité toutes les commissions à se mettre au travail tout en insistant sur le fait que c’est le Congrès des bangoulap, les objectifs et la vision de ce congrès donc l’organisation incombe aux jeunes.

Très vite après l’exécution de l’hymne national, suivi du chant de ralliement, les travaux pouvaient commencer. Toutes les commissions sont passées au crible. Chacune d’elle a laissé de très bonnes impressions qui présagent un succès pour ce congrès reprogrammé en Décembre pour cause de Covid-19. La lecture du rapport de la dernière rencontre est venue rappeler aux et aux autres si besoin en était que la création des associations de jeunes bangoulap passe désormais par l’aval du Roi car longtemps, certaines associations ont connu des crises profondes sans fin. Avec pour conséquence, la scission et la création de façon désordonnée des associations portant le nom de bangoulap. C’est la commission communication et marketing qui a ouvert le bal par la présentation de son chronogramme des activités avant et pendant l’évènement. Prenant la parole après cette brillante présentation par Cynthia Tchouguen Mbiada, membre de la commission Communication, le PCO a annoncé que la chaîne de télévision Canal 2 International est partenaire média officiel. Des personnes seront désignées pour annoncer le COMJEBA dans des émissions spéciales diffusées par certaines chaines de télévision.
Pour ce qui est du volet entrepreneuriat, il est annoncé par le Président du Comité d’organisation que les meilleurs projets recensés et présentés seront financés par le Ministère des PME qui a donné son accord pour le patronage. Cette annonce a reçu une valse d’applaudissements dans la salle. Les jeunes bangoulap, porteurs de projets sont donc sur le qui-vive. L’occasion pour eux de démontrer leur talent adossé sur de solides idées pouvant contribuer à transformer et améliorer leur condition de vie d’abord et ensuite celle des autres. De même, le Ministère de la Formation Professionnelle a donné son accord pour le patronage de ce congrès autour duquel les questions de l’emploi et la formation professionnelle seront abordées pour un évènement qui met la jeunesse au centre des préoccupations. La Commission Santé annonce qu’elle a effectué une descente sur le terrain pour recenser les différents cas de pathologie à Bangoulap, cette descente a donné l’occasion d’avoir des causeries éducatives sur la santé des parents, une forme de sensibilisation de proximité pour que ceux-ci prennent soin de leur santé. Des bracelets médicaux sont en vue depuis la diaspora. Au rang des difficultés soulevées par la commission santé, il y a un manque de personnels pour accompagner les activités de leur commission pendant le Congrès. D’autre part, l’incertitude plane quant au nombre de médecins qui prendront part à ces activités. Une cellule de suivie du centre de santé sera mis en place. Sur le plan sécuritaire, les membres de cette commission travailleront en collaboration avec les forces de maintien de l’ordre. La Commission a présenté la liste de ses besoins et son plan de travail pendant le congrès.

La Commission scientifique annonce que les activités telles que les conférences, les débats, les formations, la culture et le sport, le tourisme, le reporting sont inscrites dans le programme des activités. Le volet culturel, la société brassicole Kadji Beer offre pour le congrès un car podium pour l’animation. Les artistes ont présenté chacun leur chef d’œuvre sur la création de l’hymne du congrès. Quatre jeunes artistes bangoulap se sont volontairement engagés pour produire un chant de ralliement pour la jeunesse bangoulap, ces œuvres seront soumises à l’appréciation d’un jury constitué d’experts. Clémence Yonkeu a impressionné avec la présentation de la maquette du monument du congrès. Un monument qui allie culture et histoire du village pour faire revivre aux nombreuses générations futures la première édition de ce congrès d’une part et d’autre de revisiter le passé de Bangoulap.

Suivant le calendrier de cette journée du 26 Septembre à Bangou, le Président du Comité d’organisation accompagné des responsables de commission a retrouvé les Conseillers techniques pour présenter le congrès en présence du SM Yonkeu Jean, Roi des Bangoulap qui a personnellement assisté à cette séance où il a eu à dire un mot par rapport à cet évènement et ses attentes. Notons qu’à cette rencontre, la Marraine Mabatgoup Nana Yvette, initiatrice du congrès, initiatrice de la rencontre et hôte des invités de marque était présente avec à son côté son charmant et tendre époux, Francis Nana, le capitaine d’industrie. Le Secrétaire Général du MINPMEESA, Mbeu Tchana Joseph, le président du Comité de développement de Bangoulap, Watba Nsob Yonga Ngatchou, l’ancien président du Comité de Développement, Djambeu Dr Ngadjeu Jean-Pierre, Dja Nsob Kenga Nicolas Yoba du Comité de pilotage, Joel Nana Kontchou, ancien directeur général Eneo et bien d’autres personnalités étaient présentes pour cette rencontre dont l’objectif était de montrer qu’un évènement qui mérite leur soutien se prépare par les jeunes. Cette rencontre entre les deux parties modérées par la Marraine dont l’importance n’était plus à démontrer a permis aux deux parties de se faire chacune une idée et surtout de poser les bases d’un succès éclatant.

Au rang des allocutions, le Secrétaire Général du Comité d’organisation Flaubert Ketchasso a présenté les activités des commissions, le Président du Comité d’organisation a pris le relai pour présenter les chefs de commissions et la marraine avec éloquence est allée chercher dans ses réserves pour trouver des mots afin de susciter une adhésion massive des conseillers à ce Congrès. Mbeu Tchana, nouvellement promu au poste de Secrétaire Général du MINPMEESA par le Président de la République a pour sa part confirmer que le Ministre a marqué son accord pour parrainer la première édition du Congrès Mondial des Jeunes Bangoulap. Plus loin dans son intervention, il a mis en garde les jeunes contre cette confusion fréquente. Le ministère des PME n’offre pas d’emploi mais accompagne les jeunes à s’auto employer eux-mêmes en montant des micro-projets et par la suite bénéficier l’accompagnement de l’État à travers le Ministère. Il a fait une annonce forte pour terminer son propos. Ainsi on apprend de lui qu’il fera venir à Bangoulap l’agence de création d’entreprise de Bafoussam pour venir sur place créer un stand où ils pourront faciliter la procédure de création d’entreprise et les jeunes pourront repartir du Congrès avec leur entreprise en main. SM Yonkeu Jean, Chef Supérieur du Groupement Bangoulap en dernier ressort a remercié les élites qui ont favorablement répondu à cet appel de la Marraine. Il a profité de cet instant pour adresser une invitation à celles-ci d’accompagner les jeunes dans cette œuvre qui est la leur et ce n’est qu’ainsi que ces élites pourront dire sans risque de se tromper qu’ils ont passé le témoin à la jeunesse. Il a par une approche participative demandé aux élites Bangoulap de se mettre véritablement ensemble pour créer un club des élites digne de ce nom pour le grand bonheur de Bangoulap. « Bangoulap a tellement de richesses qui méritent d’être explorées », reconnaît le guide traditionnel des Bangoulap. Une reconnaissance qui l’emmène à remettre sur les épaules de la marraine la nécessité de trouver des solutions qui minent la jeunesse bangoulap au terme de ce congrès. Pour lui, l’initiatrice de congrès doit réellement mettre l’accent sur l’entrepreneuriat afin que les jeunes puissent se développer. C’est du lourd pour la marraine, mais connaissant cette dernière, elle ne manquera pas des personnes pour l’épauler dans cette lourde mission qu’elle s’est donnée.

Reprenant la parole en sa qualité de modératrice, Mabatgoup Nana a interpellé les élites absentes et présentes, non pas pour redistribuer les cartes, les tâches ou encore se partager les responsabilités. Comme en situation de détresse, avec toute l’humilité qui la caractérise, elle a dit aux élites qu’elle aimerait les sentir auprès d’elle pour ce congrès car c’est pour une cause communautaire que ce Congrès verra le jour pour le triomphe de la méritocratie, l’amour, le partage, la générosité, la solidarité et enfin la responsabilité.

L’ouverture des buffets préparés pour les jeunes et celui des élites est venue mettre un terme à cette journée au terme de laquelle chacun a pu se dire que le Congrès sera une réussite totale. Chacun a pu comprendre pourquoi le Roi disait l’année dernière que « Chaque bangoulap est responsable de Bangoulap ». Aujourd’hui comme jamais les choses vibrent à l’unisson derrière leur marraine qui a pris soin d’aménager un cadre idéal et tout le confort pour les accueillir. Chacun est rentré avec un pesant constitué des produits des beauté fabriqué La société BIOPHARMA leader dans la fabrication des produits de beauté. En plus des huiles de beauté et des laits, la marraine a soigneusement mis dans chaque paquet les GEL BACTOL qui on la côte sur le marché camerounais et sous régional. Du Gel, oui il le fallait, occasion pour la reine mère de rappeler à ses enfants que le combat contre la covid 19 est loin d’être gagné. Lavez vos mains avec du Gel c’est sauver la famille.


Write a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Like us on Facebook